Nombre total de pages vues

samedi 8 juin 2019

PARC NATIONAL DE IGUAZU – ARGENTINE le 3 juin 2019


Nous profitons du dimanche pour organiser notre visite en Argentine.

Nous galérons un peu pour trouver les bus et finalement, le centre touristique nous propose d’effectuer la visite avec Luis qui, outre d’être le propriétaire de l’hôtel Katharina, organise ces visites en Argentine pour la modique somme de 50 réals par personne

Pour ce prix, nous voyagerons à 6 ( plus le chauffeur ) dans un mini van

Nous serons accompagnés pour les formalités (simplissimes ) au Brésil et en Argentine. Et partirons à l’aventure munis d’une bouteille d’eau et d’un plan.

L’organisation était sérieuse et nous le recommandons.


Après avoir pris nos tickets, nous nous dirigeons vers le petit train qui va nous amener au plus près des chutes

Le chauffeur, qui connaît bien le parcours, nous recommande de descendre à la première station et de n’accéder aux gorges du diable qu’en fin de matinée, quand la foule se sera éparpillée.

Et comme il a eu raison !!!

Il y a plus de monde du côté argentin et bien que nous soyons un lundi et qu'il ne fasse pas très beau … le petit train est complet …



Nous sommes les seuls à descendre et pouvons tout tranquillement parcourir les 1550 m du circuit haut (vue des chutes du dessus) puis les 1400 m du circuit bas (ou nous verrons les chutes depuis du dessous)









Nous croisons ici aussi les coatis et des petits singes ainsi que de nombreux oiseaux.



En fin de matinée, nous reprenons le train en tout petit comité, pour découvrir les gorges du diable., une balade supplémentaire de 1100 mètres et nous arrivons en haut de ce gouffre



Le débit est tel, qu’il est impossible d’en voir le fond.

Régulièrement nous sommes copieusement arrosés par la puissance de l’eau …

Le bruit est terrible et le spectacle inoubliable !







Comme nous sommes de retour de bonne heure, et que nous n’avons RDV ave notre chauffeur qu’à 16h30, nous filons faire le MACUCO TRAIL une balade de 7 km (aller retour) ou nous espérons voir des animaux.

Si le parcours est agréable, nous ne verrons que des oiseaux et des singes.





Au retour à FOZ DO IGUACU (au Brésil) , nous sommes fourbus et affamés … l’occasion d’aller manger dans une CHURASCARIA … il s’agit de restaurants ou sont installés de pantagruéliques buffets de hors d’œuvres, entrées et accompagnements et ou les serveurs viennent vous servir à table de somptueux morceaux de viandes diverses présentés sur une épée…. Le tout, à volonté !

Petits appétits s’abstenir !





Voilà, le périple est terminé, nous rentrons rejoindre TEREVA à JACARE et organiser la suite de notre voyage en direction de TRINIDAD.

PARC NATIONAL DE IGUAÇU – BRESIL le 1er juin 2019


Dernière escale de notre périple … IGUAÇU et ses célèbres chutes …

Elles sont classées au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986 et font partie des 7 nouvelles merveilles de la nature depuis 2011.

Elles sont visibles depuis le Brésil, d’où l’on a une vue globale des 275 chutes et de l’Argentine d’où l’on peu s’approcher au plus près.


Le 1er juin est un samedi … s’il n’y a que très peu de touristes internationaux, les brésiliens viennent voir leurs chutes .

Par malchance, il pleut … si cela ne nous gène pas plus que ça (de toutes façons, on se mouille en visitant les chutes) les photos seront moins jolies … et puis il fait frais …

Par contre, il y a beaucoup d’eau en cette saison !


Nous prendrons le bus local 120 qui nous emmènera à l’entrée du Parc

Puis à l’intérieur du Parc, un bus nous emmènera au bord des chutes.

Dès le début, le spectacle est saisissant … Mais notre surprise va croissant …



Nous sommes accueillis par des quatis  (ou coatis) … petits mammifères carnivores  très entreprenants, ils viennent fouiller jusque dans les sacs à dos pour trouver de la nourriture

Ils peuvent toutefois infliger des morsures cruelles …





Nous suivons le chemin  de 1,2 kilomètres … pour arriver à son terme à une passerelle menant aux gorges du diable.




Heureusement, nous avons acheté des capes car nous sommes littéralement trempés mais là au dessus des chutes le spectacle est magnifique !









Nous referons le parcours une seconde fois pour bien revoir tous les points de vue … un régal !

C’est décidé, nous voulons aussi voir le côté argentin !

vendredi 7 juin 2019

RIO DE JANEIRO 30 mai 2019


Comment venir à Rio et ne pas visiter le Christ Rédempteur ?

Bon, nous n’avions pas vu qu’il était préférable de prendre le train .. et avons payé quelque 150 réals
(30 €) supplémentaires à des (supposés ?) guides … mais c’est le jeu … nous ne sommes pas nombreux en cette saison et il faut bien vivre …

Ils nous ont quand même amenés jusqu’à cette fabuleuse et emblématique statue et nous n’avons pas été déçus … Ni par la statue elle-même (qui semble beaucoup moins grande quand nous sommes à ses pieds que par le panorama qu’elle offre.








Nous avons donc pris le petit train pour redescendre … et sommes partis en direction du centre historique de Rio …

Des rues entières de magasins de musique et surtout de percussions, un marché près du métro ou l’on trouve tout … ou presque … pour quelques Réals



et puis la Cathédrale de Rio …
Nous l’avons trouvée très laide de l’extérieur … mais son reflet dans les buildings voisins et fascinant, de même que ses vitraux …








Nous sommes ensuite remontés, toujours à pieds en direction de Santa Theresa, un quartier un peu bohème, un peu artiste …

Nous ne sommes pas redescendus avec le petit train car il fallait payer le ticket à un agent avec notre carte de crédit ( et ici, au Brésil … le risque d’utilisation frauduleuse est grand …)

Mais nous l’avons pris en photo …





Retour à notre hôtel en fin de journée et petite Caïpi … pour nous remettre …

Cette escale à Rio a été trop courte … nous n’avons pas vu les écoles de Samba , les démonstrations de Capuera … nous n’avons qu’effleuré la ville … mais vraiment Rio nous a conquis !


Nous quittons Rio au petit matin en direction des Chutes d’IGUACU . Notre avion fera une courte escale à Sao Paulo ...l’occasion pour nous de survoler cette mégalopole de 12 millions d’habitants !!!



RIO DE JANEIRO 29 mai 2019


Rio … ville des opposés !

Riches et pauvres, moderne et ancien, buildings et favelas …

Rio sent l’huile solaire, le poivron grillé ou l’urine, en fonction de l’endroit ou l’on se trouve.

Tout le monde nous avait dit d’être prudents (et en premier lieu, les brésiliens eux même)

Pas de bijoux, de montre, de téléphone ou de sac à mains …

Nous avons suivi les instructions mais finalement, nous ne nous sommes pas sentis plus en insécurité qu’ailleurs dans le monde.

Les cariocas, ou les touristes brésiliens portent leurs bijoux et ont les derniers Iphones.

Certes, nous avons suivi un parcours très touristique et nous sommes tenus loin des favelas, mais nous avons vus les homeless coucher au pieds des luxueux buildings …


Rio nous a plu … beaucoup

C’est une très belle ville et probablement la plus belle baie du monde (de ce que nous en avons vu)

Le premier jour, nous avons remonté à pieds toute la plage de Copacabana… Une avenue ou se trouvent les hôtels les plus prestigieux.

Le matin, les cariocas font du sport …   puis la plage s’anime et les adeptes du bronzage et des jeux de plages arrivent.

Tout au long de la plage, des petits bars proposent boissons et repas …

On pourrait être à Nice ou à Cannes mais ici on boit de la Caipirinha et on mange des galettes de tapioca.








Nous avons continué, toujours à pieds en direction du Pain de Sucre. Comme il n’y a que très peu de touristes en cette saison, nous n’avons pas attendu pour prendre le téléphérique mais j’imagine la file d‘attente en pleine saison !




Pour la première fois de ma vie, je suis contente d’avoir passé la soixantaine puisque j’ai pu bénéficier d’un demi tarif !

Pour accéder au Pain de sucre, on prend un premier téléphérique qui monte à la gare intermédiaire … Déjà, la vue est fabuleuse !




Puis nous prenons une autre cabine et au sommet, nous pouvons admirer la vue panoramique sur Rio !

Les plages d’Ipanema, de Copacabana, le centre historique et au loin, le Christ Rédempteur qui nous tend les bras …





Nous finissons la journée en nous promenant le long de la plage d’Ipanema… Les plagistes nous abordent gentiment et nous proposent fauteuils et boissons …




La journée se terminera dans un restaurant du front de mer à Copacabana